Exposition sur les origines de Guernica

La grande exposition « Guernica » s’ouvre aujourd’hui à Paris au Musée Picasso mais « pourquoi voir Guernica sans Guernica » ? Car de fait, le chef d’œuvre monumental de Picasso ne se trouve pas à Paris. Selon ses vœux, la toile devait rejoindre l’Espagne « une fois que les libertés républicaines y seraient rétablies ». Ce fut en 1981 à Madrid, après un exil de plus 40 ans. Et ce retour de « Guernica » marque symboliquement la fin de la période de transition qui suit la mort de Franco en 1975. Depuis, « Guernica » n’a pas quitté le pays, ni Madrid, pour des raisons de conservation, mais aussi pour des raisons politiques car les débats sur l’attribution à telle ou telle ville sont encore présents. Et la crise actuelle entre le pouvoir central et la Catalogne pourraient même les raviver.

Mais que voit-on alors de « Guernica » sans « Guernica » ? Quelque chose d’essentiel : la façon dont un artiste peut prendre position dans le débat politique sans produire une œuvre à message.

« Guernica, le « J’accuse » de l´art ? », un article de France Culture présentant l’exposition « Guernica » qui vient d’ouvrir à Paris.

Retrouver le site de l’exposition par ici

Exposition ouverte du 27 mars au 29 juillet 2018

Laisser un commentaire